jeudi 24 mars 2011

Les Sorcières ont débarqué !

Comme chaque année au Salon du Livre, les Prix Sorcières ont été décernés par des libraires et des bibliothécaires pour récompenser des oeuvres de la littérature jeunesse.
(Pour en savoir plus sur ce prix, allez cliquer sur la sorcière.)


Et comme chaque année, nous étions toutes impatientes de connaître les noms des lauréats.



Dès le lendemain, toute l'équipe jeunesse a fait le point : a-t-on les titres primés dans notre fonds ? font-ils partie de nos chouchous ? les a-t-on conseillés à nos lecteurs ?...

Cette année, nous sommes contentes de nous !


Catégorie Albums tout-petits :
Un livre d'Hervé Tullet, que Sylvie avait testé de manière enthousiaste et conseillé à une de nos mamies de Lire et faire lire, enchantée elle aussi. Un album interactif qui se moque avec humour des ordinateurs (allez voir, vous comprendrez !)


Catégorie Albums :
Les oiseaux de Germano Zullo et Albertine, livre qu'on avait tellement aimé qu'on l'avait offert au bébé nouveau-né de notre collègue Michela. Une histoire d'amitié improbable pleine d'optimisme.


Catégorie Premières lectures :
Öko : Un thé en hiver de Mélanie Rutten. Il est encore sur l'étagère de présentation des nouveautés, précipitez-vous ! Il est tendre et délicat comme rarement.


Catégorie Romans juniors :
La petite taiseuse de Stéphanie Bonvicini et Marianne Ratier. Je ne sais plus qui l'a lu la première mais il est ensuite passé de main en main dans le bureau avec pour chacune le même ravissement. Muriel l'a même lu à haute voix aux enfants un mercredi, vraie consécration !


Catégorie Romans ados :
Le sauvage de David Almond et Dave McKean. Alors là, pour vous dire la vérité, on est complètement passées à côté. Mais, promis, on se rattrape à la prochaine commande.


Catégorie Documentaires :
Des hommes dans la guerre d'Algérie d'Isabelle Bournier illustré par Jacques Ferrandez. Un livre sur la guerre d'Algérie adressé aux jeunes, on l'a acheté bien sûr, et il sera bientôt disponible.


Pas de mauvaise surprise avec le label "Prix Sorcières", ils font donc partie de nos conseils. Bonne lecture !


Stéphanie.

 

Un mangaka dans les collèges de Malakoff

Après 6 années au Japon dont quelques unes passées à dessiner des mangas, Benjamin Reiss revient en France. Fort de cette pratique, il décide de se lancer dans la réalisation d’une bande dessinée à la façon japonaise tout en gardant une « patte » européenne…                                 
C’est avec son livre « Tokyoland » qu’il est intervenu dans plusieurs classes de collège, deux classes de 4ème et une 3ème.
J’ai pu assister aux quatre interventions de Benjamin avec la 4ème E du collège Paul-Bert. L’enseignante, Mme Bordennet, professeur de français, et la documentaliste, Melle Hamelin, ont proposé la lecture de l’ouvrage aux élèves.

  • Première séance:
Benjamin a présenté son travail, raconté son expérience, expliqué comment on fait un manga, la technique du dessin en noir et blanc spécifique à la culture japonaise, puis il leur a fait part du projet qu’il souhaitait réaliser avec eux.

  • Deuxième séance :
Il leur a distribué des feuilles sur lesquelles il avait dessiné des personnages basiques sans expression, quelques paysages et des situations laissant libre cours à leur imagination. Ils ont eu pour « mission » de créer leur propre scénario, de personnaliser les protagonistes et d’ajouter à leur guise toutes sortes de  détails. Tout ceci sur deux feuilles format  A4 , et ce fut le départ pour des histoires. Elaboration du scénario / découpage des cases / ordre des cases  / collage des cases / début d’écriture…

  • Troisième séance :
Ajustage du texte / mise en place des détails de l’illustration / lire et relire / ménager un suspense. Gros travail….

  • Quatrième et dernière séance :
Les planches sont quasi terminées, il ne reste plus qu’à peaufiner le tout, glisser par-ci par-là un mot, accentuer un trait, reprendre un détail de l’illustration, et voir enfin l’ensemble !

Pendant ces séances Benjamin est passé de table en table auprès de chaque élève en donnant des conseils, son avis de professionnel, un coup de crayon, et des encouragements pour cet exercice qui paraît plus facile à dire qu’à faire ! L’attention et le calme qui régnaient dans la classe témoignent du plaisir que les élèves ont eu à créer leur bande dessinée japonaise.
Au vu de leur réalisation et de leur motivation, l’intervention de Benjamin dans leur classe a été une expérience enrichissante et peu commune. Les mangas sont monnaie courante aujourd‘hui, mais il est rare de les aborder de cette manière.
Que ce soit Benjamin, les élèves, leur professeur, la documentaliste ou moi-même, nous en garderons un excellent souvenir.
Muriel







mercredi 23 mars 2011

Visite des CP: c'est parti !

Ca y est, nous avons vu 5 des 10 classes qui ont répondu à notre invitation.

Nous reprenons un projet lancé l'année dernière à l'ouverture de la médiathèque : faire visiter notre bel espace à tous les CP de la ville.

A 7 ans, on en a de l'énergie à revendre, ce n'est pas la peine de partir avec la nôtre, les enfants !

Il faut dire qu'on a commencé par déambuler dans l'espace adultes - "c'est graaaand !" -, avant de grimper un étage pour atteindre la discothèque, où Laure nous a fait le jeu des devinettes sonores - "et ça c'est l'éléphant ? Mais non, c'est le violon ! Le bruit du tonnerre ? Un solo de guitare ? Les Rolling Stones !" -, puis c'est Hervé qui nous attendait à l'espace multimédia - "On fait quoi sur Internet les enfants ? Des trucs !"

Pour finir, dans la salle d'expos-contes-conférences, on s'est fait une pause histoires.

Pendant ce temps-là, l'autre moitié de la classe ne se repose pas non plus. Pour découvrir l'espace jeunesse, ils ont résolu des énigmes, rassemblé des livres et préparé une jolie table de présentation.

Après ce traitement, vous croyez que c'est terminé ? Et bien, non, on intervertit les groupes et c'est reparti pour un tour !

Et dire qu'on est tout raplapla après ça, alors que ça ne dure qu'une après-midi...

En tout cas, c'est à chaque fois un plaisir renouvelé de vous recevoir.









"Je suis un album qui te raconte
une histoire de souris"















"Je suis un conte qui commence
dans un château"






"Je suis un album avec un prénom de garçon dans le titre"





"Je suis une BD dont les personnages sont un garçon et un chien"












"Je suis un documentaire qui t’aide à fabriquer des cerfs-volants"









mardi 22 mars 2011

C'est le printemps !


Ce mercredi :

C'est le printemps !
Les oiseaux chantent, les abeilles bourdonnent, les pâquerettes sont sorties, y a un petit quelque-chose dans l'air qui rend joyeux.
Alors, pour fêter l'arrivée des beaux jours, venez régaler vos oreilles d'histoires de printemps racontées par Michela !





La semaine prochaine :

Coups de coeur du mois

Les esprits de la nuit africaine

Aujourd'hui a eu lieu la 2ème intervention de Judith Gueyfier dans la classe de CM2 de M. Bailleul, à l'école Paul-Langevin.

On a fait connaissance lors de la première séance, on va maintenant passer aux choses sérieuses !



Commençons par les croquis. Thème imposé : rêve ou cauchemar dans une scène de nuit africaine. On s'inspire de livres de motifs africains, d'images du Sénégal ou de paysages nocturnes.


Le croquis sert à mettre en place ses idées avant de se lancer sur la feuille au format raisin.

Les imaginations, frileuses au départ, se déploient : monstres du désert, esprit-oiseau, déesse, forêt aux esprits...Ce sont plutôt les créatures de cauchemar qui nous inspirent, dirait-on.

Judith passe de table en table, donne des conseils de sa voix douce, esquisse quelques traits, la dune d'un désert ou la volute d'un nuage.
La semaine prochaine, on prend les pinceaux !


Pour finir, Judith nous a montré le dernier livre qu'elle a illustré : Devinez-Moi ! 185 devinettes poèmes. Nous avons joué à chercher la réponse pour quelques unes, en nous aidant des illustrations qui donnent des indices.

Stéphanie.

samedi 19 mars 2011

L'importance du détail


Troisième rendez-vous en classe avec Emmanuelle Tchoukriel, illustratrice de l'Inventaire illustré des animaux et de l'Inventaire illustré des fruits et légumes écrit par Virginie Aladjidi.
 
Emmanuelle entre avec son beau sourire et son enthousiasme : les enfants ont déjà sorti leurs dessins. Le CM1 de Sophie Martin (école Guy Môquet) à choisi de créer un inventaire des animaux imaginaires, chacun avec son nom en latin et une courte explication de ses caractéristiques et son environnement comme dans le livre.
« J'ai fini ! » disaient déjà certains.
La semaine dernière Emmanuelle nous avait dévoilé les secrets des pastels aquarellables et maintenant elle nous apprenait l'importance des détails. Les enfants étaient étonnés de voir que « quand c'est fini, en fait, ça ne fait que commencer ».
La salle est plongée dans un silence magique : tout le monde est absorbé par sa tâche et les animaux prennent vie, avec leurs plumes, leurs griffes, leurs poils ou leurs écailles.
Personne n'a vu l'heure passer, les enfants en ont même oublié la récré ! 
Mais Emmanuelle n'a pas fini, vite, il faut aller voir la classe suivante. 

Dans la classe de CE2 de Liliane Poirier (école Guy Môquet), les élèves sont divisés par groupes, certains colorient de grands dessins à la craie, d'autres peignent des plus petits formats, destinés à être reliés ensemble dans un carnet. Chaque enfant a devant lui son modèle : pommes de terre, oranges, bananes, pommes et même une belle grenade et une noix de coco. Et les deux enfants qui chuchotent tout au fond ? Ce sont les écrivains qui préparent le texte pour le livre final, un charmant poème qui fait à peu près comme ça : la banane fait glisser les noisettes, les noisettes bousculent la belle orange, orange la coquine chatouille la grenade, la grenade rit au nez du fenouil...
Emmanuelle nous révèle qu'une orange n'est pas un grand rond coloré, qu'elle a des petites aspérités, mais encore qu'on peut l'ouvrir, dessiner la peau, un quartier, explorer et observer le fruit sans jamais en avoir assez.
Emmanuelle passe parmi les tables donner une explication, un conseil, une proposition ou tout simplement pour féliciter les élèves. Et encore une fois le temps vole !

Michela

vendredi 18 mars 2011

David Dumortier deuxième acte

Voici la deuxième rencontre avec David racontée par Claude...l'instituteur

Mardi 8 mars
Deuxième rencontre avec David qui nous a apporté un bouquet de jonquilles !!! Auparavant nous avions fabriqué une armoire à mots sur la nuit et avions lu un poème de Féderico Garcia-Lorca « La ballade de l’eau de mer ». Avec David, les élèves fabriquent une deuxième armoire à mots autour du visage. Puis l’écriture consiste à mélanger les mots des deux armoires afin d’en faire des poèmes métaphoriques et surtout sans rime !!!

Voilà quelques productions !!!  

La nuit a un visage
Dessus il y a une bouche en forme de lune
Des yeux qui sont des étoiles
Un nez qui est une planète.
Mais la nuit n’a pas d’oreilles
Une fois elle a eu des oreilles
Qui étaient des satellites brillants.
La nuit a des lunettes qui sont en étoiles
En forme de carrés.
Mais un hibou lui a piqué ses lunettes. (Kelvin S.)
                                                               
On a vu un chat
Sur un bateau qui brillait
Ils ont oublié d’arroser les fleurs
Je rêve
Qu’un hibou chante pour moi
Nous avons regardé les étoiles
La lune s’est endormie sur la nuit
Les étoiles sont parties
La lune est revenue
Tout le monde a volé
Et les jonquilles sont tombées sur la lune
Tout le monde pleure
Et les fleurs poussent
La nuit a des oreilles
Mais elle ne vole pas. (Cyril P.)





La nuit a un visage
Un visage qui descend chaque nuit du ciel
Tout est normal à part la nuit,
Elle a un visage
Une lune, un soleil, mais où est la nuit
Elle est occupée à pleurer
Sous ses yeux plein de tristesse
Je vois le reflet d’une lèvre
A qui donc est-il
A la nuit
Elle l’a oublié toute maladroite
Sous son vrai visage. (Camellia O.)




 
Les zombies sont des humains morts
Laids et sales comme des momies
J’ai vu la lune en or
Et les étoiles en argent
La chauve-souris plane
Comme un avion dans l’air
La chambre sombre comme le noir
Le placard mystérieux, le ciel bleu
Je ronfle
Le ciel et le cauchemar se réveillent
La guerre est interminable
Comme l’histoire sans fin
Les planètes rondes
Comme le soleil chaud et lumineux. (Safir O-M.)




                                                         Je me couche au coucher du soleil                                                     
Et la lune éclate
Je respire lentement
La mer bouge lentement
Et les étoiles s’éteignent )
Et le soleil se couche
Les boucles d’oreilles brillent
Et le nez pousse
La lune part
Et le soleil se couche
La bouche parle
Et les yeux regardent en pétillant
Les larmes qui coulent
Et les joues qui gonflent. (Yasmine F.)

Voilà ! Vivement la 3ème séance !!! Ah, au fait, ce mardi matin, dans le cadre des ateliers scientifiques sur « les déchets et le développement durable », nous avons visité le centre de déchetterie du Syctom à Ivry et en fin de journée on faisait de la poésie !!! Comme quoi !!! Alors, peut-être qu’à l’expo des ateliers scientifiques vous pourrez lire des « poèmes-déchets » !!!

Et dire qu’il y a 2 mois nous étions à l’air pur de Megève et que depuis le 23 janvier on suit la caravane à pédales de Camille et Marc partis faire le tour du monde à … vélo !!! Développement durable, quand tu nous tiens !!!

Claude Lhomme,
Instituteur F. Léger

Et moi j'attends avec impatience de vous retrouver dans la classe mardi 22 mars .
 Sylvie

A découvrir

Un roman
La liberté porte une chemise rouge sang de Gaby Halberstam

Ce roman nous interpelle et nous force à nous interroger sur une situation disparue seulement en 1991: l'Apartheid.
Poignant et saisissant, ce livre est à découvrir de toute urgence.
Patricia

jeudi 17 mars 2011

Contes et malices


Aujourd'hui :

Contes et malices

Les Sagesses et malices de Nasreddine, le fou qui était sage, des histoires qui conjuguent rire et sagesse, à déguster comme des bonbons !



La semaine prochaine :

C'est le printemps !

mercredi 16 mars 2011

Ça roule, ma poule !

Nous vous invitons à jeter un oeil sur notre sélection de livres sur la basse cour : des histoires de poules coquettes, de fiers coqs, de vilains petits canards, de gentils dindons, de paons prétentieux, de poussins câlins. Bonne lecture !


Henri Galeron. Le vilain petit canard


Voir la sélection
 

vendredi 11 mars 2011

David Dumortier premier acte (2)

Claude Lhomme, instituteur (CM1 école élémentaire Fernand Léger) partage avec nous sa première rencontre dans sa classe avec l'auteur .

Bonjour,
J’avais choisi de travailler avec David DUMORTIER, poète, à partir d’un de ses livres « 76 poèmes et un éléphant » (rue du monde éditeur). Ce mardi 1er mars, voilà donc notre première rencontre avec David. Auparavant, j’avais présenté aux enfants des Distiques (poèmes de 2 vers) d’Eugène Guillevic.
Le but de l’écriture, après avoir fabriqué une « armoire à mots » autour de l’arbre, fut de créer des distiques … sans verbe !!!
En voici quelques uns …

Arbre aux feuilles
Pluie de forêt et graine magique. (Erwan C.)                     L’arbre vieillit        
                                                                                            Et les feuilles au bas de l’arbre. (Kyllian D.)
                   Bruits, fleurs, nids
                   La forêt enchantant une mélodie. (Marco D.)         

                                                                       Les arbres verts
                                                                      Grâce aux graines noires du soleil. (Lucas D.)

                                                La forêt de sapins
                                                Le tronc de l’arbre plein de champignons. (Océan F.)
                  
          Aujourd’hui chauve
         Parce que pas de feuilles. (Léonard H.)                   L’arbre en chanson avec le vent                 
                                                                                           Avec les écureuils. (Mathis V.)
                                                                         
 Les oiseaux pour l’arbre 
 Et pour l’humeur de la forêt.(MyriamK.)                                                 


Merci à Claude à David et aux enfants
 sylvie   
               
                                                                                                                                   


A découvrir



Un manga
Le roi Léo d’Osamu Tezuka

Au travers de ce manga qui inspira Disney pour son célèbre dessin animé retrouve Léo, un jeune lionceau, partant  à la conquête de son trône. Arrivera-t-il à être à la hauteur de Pandja son illustre ancêtre, à assumer son nouveau statut et passer au-delà de ses craintes et angoisses ? Par Osamu Tezuka l’auteur d’Histoires pour tous
Patricia 

mercredi 9 mars 2011

Quand une illustratrice rencontre les enfants de Malakoff

Quelques mots sur l'intervention de Judith Gueyfier ce matin avec les CM2 de l'école Paul-Langevin.

L'illustratrice a expliqué son métier en s'appuyant sur la réalisation de Ma soeur étoile, à partir d'un texte d'Alain Mabanckou. Les élèves étaient très curieux de connaître les étapes qui mènent de l'écriture de l'histoire à la sortie du livre chez l'imprimeur en passant par les diverses corrections demandées par l'éditeur.



Ce fut l'occasion de découvrir et toucher les illustrations originales faites de peintures et de collages, ainsi que les carnets de voyage de Judith.


La semaine prochaine, on passe à la réalisation ! Les enfants s'inspireront des thèmes de la nuit africaine et des rêves et des cauchemars pour, à partir des techniques proposées par Judith, dessiner et peindre chacun leur tableau.

Stéphanie.

mardi 8 mars 2011

Un album à découvrir : La forêt des songes

A l'occasion de notre voyage-lecture sur le voyage, nous avions plongé nos CE1 dans un monde onirique grâce au diaporama que nous avait gentiment préparé Joséphine.

video

Nous avons visité la Forêt des songes avec les élèves. Pendant quelques minutes, nous avons oublié le temps qui passe...

Pour découvrir le livre en chair et en os, c'est là !